Serge Petit travaille la sculpture en bronze, marbre, granit, inox et modèle aussi la lumière.

Dès 2005, soucieux des problématiques environnementales, il développe la technique des Suntags, impressions solaires. Sa matière première, ce sont les rayons du soleil. Ses outils sont des miroirs et des filtres colorés avec lesquels il joue pour dévier la lumière et l’iriser. Éclairant ainsi le détail d’une architecture, en créant des images, tel un peintre au pinceau magique. Ses peintures solaires permettent d’éveiller l’imagination en offrant un nouveau regard sur le patrimoine architectural. Ses oeuvres immatérielles ont la poésie de l’éphémère mais elles peuvent aussi être capturées et restituées sous forme de photos ou de vidéos.

Porche de la Collégiale Saint-Martin de Candes